Posted By Harry Posted On

Le bitcoin dépasse 50.000 dollars

La valeur avait commencé à baisser en raison d’une série de facteurs, notamment le durcissement des législations chinoises contre les mines de bitcoins dans le pays.

Le bitcoin est repassé lundi au-dessus de la barre de 50.000 dollars l’unité pour la première fois en trois mois, les investisseurs se tournant à nouveau vers la cryptomonnaie dont la valeur avait baissé.

L’unité a grimpé d’environ 2% pour atteindre 50.249,15 dollars, soit son plus haut niveau depuis mi-mai.

Sa valeur avait commencé à baisser en raison d’une série de facteurs, notamment le durcissement des législations chinoises contre les mines de bitcoins dans le pays qui alimentent près de 80% du commerce mondial de cryptomonnaies et fonctionnent en partie grâce à des centrales à charbon, et la décision du patron de Tesla, Elon Musk, de ne plus accepter l’accepter comme moyen de paiement en raison de son impact sur l’environnement.

 

Le feu vert est accordé

Le CEO de Coinbase, Brian Armstrong, a annoncé, dans un tweet du 19 août 2021, que le conseil d’administration de l’exchange l’autorisait la société à investir plus de 500 millions de dollars en cryptomonnaies provenant de sa trésorerie et de ses équivalents de trésorerie.

Les bénéfices trimestriels record consécutifs, passant de 800 millions de dollars au premier trimestre à 1,6 milliard de dollars au deuxième, ont pesé dans la balance et peut expliquer en partie ce feu vert du conseil d’administration qui voit l’intérêt pour Coinbase de plonger encore plus dans les cryptomonnaies.

10 % des revenus nets trimestriels de Coinbase seront versés dans un portefeuille diversifié de cryptomonnaies.

 

Vers les 100.000 dollars

Depuis, le patron du fabriquant américain de véhicules électriques Tesla, a indiqué qu’il accepterait de nouveau les paiements en bitcoin quand la devise virtuelle sera moins polluante.

Depuis, plusieurs autres investisseurs de premier plan, dont le fondateur de Twitter Jack Dorsey, ont également manifesté leur intérêt.

Le bitcoin a bondi de plus de 70% après être passé sous la barre des 29.000 dollars en juin. Les experts estiment qu’il pourrait même commencer à tendre vers les 100.000 dollars.

«La nouvelle fourchette de négociation pourrait se situer entre 40.000 et 50.000 dollars», a estimé lundi Rick Bensignor, de Bensignor d’Investment Strategies.

Cependant, l’unité est encore pour l’instant très loin de son niveau record atteint en avril, soit légèrement au-dessous de 65.000 dollars.

 

Le cours du Bitcoin pourrait dépasser 100 000 dollars dans les 12 prochains mois

Puis la pression s’est intensifiée, alors que le pays compte sans doute l’une des plus grosses communautés de mineurs et d’investisseurs en cryptomonnaies au monde. En mai les autorités du pays ont décrété l’interdiction totale des opérations de minage. Avant d’envoyer la police fermer les opérations de minage et saisir des équipements.

Fin juin, la banque centrale chinoise a également annoncé que les opérateurs de paiement et banques devront fermer les comptes clients qui s’adonnent à des transactions (achat / vente) de cryptomonnaies. Mettant un coup d’arrêt brutal à un secteur qui était pourtant en pleine effervescence dans le pays ces dernières années.

L’impact planétaire de ces mesures a été amplifié par des déclarations d’entrepreneurs de premier plan. Notamment Elon Musk, qui, après avoir annoncé que Tesla accepterait les paiements en Bitcoin s’est ravisé en estimant que les opérations de minage – qui s’appuient sur des équipements énergivores principalement alimentés par des énergies fossiles – contribuent trop au réchauffement climatique.

Pourtant le Bitcoin semble en passe de sortir de la zone de turbulence dans laquelle il était coincé depuis des mois. Le monde des affaires, Elon Musk en tête, a de nouveau changé son fusil d’épaule. Le patron de Tesla a récemment déclaré que le constructeur recommencerait à accepter les Bitcoin dès que les opérations de minage seraient à 50% alimentées par des énergies renouvelables.

L’adoption du Bitcoin et des cryptomonnaies par les particuliers a par ailleurs connu une véritable explosion ces derniers 12 mois avec une hausse de 881%. Les acteurs institutionnels, eux aussi, se ruent sur les cryptomonnaies. De grandes firmes d’investissement comme BlackRock qui vient d’ajouter plusieurs produits financiers indexés sur les cryptos, à des firmes comme Bitpanda qui démocratisent ce genre d’actifs via l’investissement fractionné, en passant par des acteurs comme Jack Dorsey le patron de Twitter… la ruée vers l’or numérique repart de plus belle.

HODLer, non trader : pour un portefeuille crypto riche et diversifié

La CFO (directrice financière) de Coinbase, Alesia Haas, a détaillé, dans un billet de blog du 20 août, le plan  d’investissement de la société

L’exchange envisage d’augmenter son allocation pour les cryptomonnaies et de diversifier encore plus son portefeuille au fil du temps, au fur et à mesure que la « crypto-économie arrive à maturité ». Les transactions se feront via l’OTC desk ou le marché en gré à gré de l’exchange ou hors de ce celui-ci « afin d’éviter tout conflit d’intérêt » avec les clients.

Pour termier, Coinbase a l’intention d’HODLer ses cryptomonnaies, non de spéculer pour en tirer un profit sur le court terme. L’exchange ne s’en séparera que pour des raisons spécifiques, comme le retrait d’une cryptomonnaie de la plateforme. Selon Haas, les investissements « seront déployés de manière continue sur une période de plusieurs années en utilisant une stratégie de moyenne d’achat ».

Ces 500 millions de dollars et plus investis sur le long terme dans les cryptomonnaies contribueront certainement à la réalisation de la vision de Coinbase de devenir l’Amazon des cryptomonnaies.